logo club D'Jet Club D'Jet  
Djet AG2005
www.club-djet.com  

YVES MARCHAIS, 5 ANS DÉJÀ

A l'occasion du cinquiéme anniversaire de la disparition d'Yves Marchais, nous reproduisons ici l'éditorial du Coach Journal n°101, le premier qui s'était fait sans lui.


Yves Marchais était notre ami à tous. Il nous a quittés le 17 décembre 2010

Amitié ancienne de ceux qui, un jour de 1991, décidèrent avec lui de s'investir dans l'animation du club pour lui donner un nouvel élan.

Mais aussi amitié récente de tous ceux qui, ne le connaissant pas personnellement ou ne l'ayant pas rencontré, avaient compris le rôle éminent qu'il a joué pour le club. Ainsi en témoigne, parmi d'autres, ce message qui, dans sa simplicité dit bien l'attachement de tous pour sa personne et son action.
"Je ne le connaissais pas particulièrement, mais j'ai eu l'occasion de parler avec lui plusieurs fois par téléphone. Yves était un homme entier. Ses recherches, ses écrits sa vie pour le club nous a montré son désir de partager sa passion. Je suis certain que l'emprunte d'Yves restera longtemps gravée au sein du club d'jet".

Adhérent de la première heure en 1985, c'est en 1991 qu'Yves devient, avec Eric Denion, le responsable du journal du club qui s'appelait encore Djet-Jet. En 1997 il devient président, poste qu'il occupera pendant 9 ans, soit trois mandats successifs. Pendant toutes ces années il continuera d'être l'animateur infatigable du journal : nouveau nom, nouvelle couverture couleur, nouveau sigle et aussi le rédacteur d'un nombre incalculable d'articles sur l'histoire du Djet.
Mais le rayonnement d'Yves Marchais dépassait largement le club comme le montrent tous les témoignages que nous avons reçus de la galaxie du Djet, de membres des clubs Matra-Passion, BMR, RBMS, Amicale DB…

Patrice Vergès, journaliste et auteur de nombreux ouvrages automobiles disait à la nouvelle de sa disparition :
"C'est avec beaucoup de tristesse que j'ai appris la disparition d'Yves Marchais. Nous correspondions par mail ou téléphone plus ou moins régulièrement. C'était un type charmant, humble, passionné et surtout à l'écoute des autres. Toutes mes condoléances à sa famille et à tous ses proches notamment ceux du club qu'il a longtemps animé avec passion."

Claude René Bonnet, de son côté, rappelait que "grâce à son action, les Djet sont toujours présents sur les circuits et sur les routes, nous lui en sommes redevables."

Yves était aussi devenu mon ami depuis qu'une complicité s'était installée entre nous autour des sujets historiques touchant au Djet. J'ai aujourd'hui la fierté d'avoir eu sa confiance dans des moments importants pour le club, d'abord quand il m'a confié la gestion du site internet, puis quand il m'a encouragé à en prendre la présidence.
Ce fût une décision moins lourde à prendre en sachant sa présence toujours proche.


Yves était avant tout un homme honnête, droit, fidèle à ses passions, avec un caractère entier qui imposait le respect. Difficile d'admettre que nous ne reverrons plus sa grande stature sportive, que nous n'entendrons plus ses coups de gueule fameux.

Mais nous garderons toujours le souvenir vivace de son action passionnée pour le Club. Il a su y insuffler une ligne à l'image de lui-même, faite de rigueur et d'amitié, qui fait aujourd'hui notre force et qu'il nous appartient de poursuivre…

Daniel Petitgrand

club-djet.com  @ 2001 - 2016 -Tous droits réservés.
Contact :